Qu’est ce que le RGPD ?

L’union Européenne impose depuis le 25 mai 2018 la mise en application du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Ce règlement concerne 100% des structures professionnelles et associatives qui œuvrent sur le sol européen. Mais le RGPD concerne également les structures professionnelles hors UE qui travaillent de manière directe ou indirecte avec l’Europe.
Le RGPD vise uniquement les données à caractère personnel, c’est-à-dire toutes les informations relatives aux personnes physiques identifiées ou identifiables. Pour faire simple, les organisations professionnelles doivent identifier, protéger et manager toutes les données relatives aux individus afin de les protéger contre des exploitations abusives.

Le RGPD face aux données non structurées

À ce jour la grande majorité des applications métiers sont compatibles RGPD, c’est-à-dire qu’elles anonymisent et sécurisent les informations relatives aux individus. Mais les applications métiers ne traitent que 20% de la totalité des informations. 80% des données sont des données non structurées pas toujours numérisés. Le RGPD impose aux structures de tenir un registre précisant quelles données elles ont en leur possession, comment elles les utilisent et les conservent à l’abri des regards indiscrets. Pas facile quand la structure ne maîtrise pas ses données non structurées (hors logiciel métier) !

Le rôle de Clarisse

Pour appliquer le RGPD avec les données non structurées, il est nécessaire que ces dernières soient identifiées, organisées et maitrisées. Or les systèmes traditionnels de classement par arborescence ne le font pas de manière efficace.

Au-delà même de la maitrise des données, l’application du RGPD nécessitera :

  • Le ciblage des données contenant des informations personnelles
  • La sécurisation de ces dernières
  • La maîtrise de leur diffusion
  • La maîtrise des délais de conservation
  • La traçabilité des accès
  • La génération d’un registre des accès
  • La possibilité donnée aux individus de pouvoir exercer leur droit à l’information
  • La possibilité donnée aux individus de pouvoir exercer leur droit à l’oubli

Clarisse offre toutes ces fonctionnalités à ses utilisateurs. Les traitements sont automatisés ce qui permet aux organisations professionnelles de se conformer au RGPD sans ralentir les utilisateurs dans le traitement de leurs tâches quotidiennes.

Clarisse est conforme RGPD

Bien entendu Clarisse est un logiciel métier qui est lui-même conforme à la réglementation. Toutes les données des utilisateurs sont anonymisées, chiffrées et les actions de ces derniers sont tracées afin de pouvoir générer des registres d’accès.

Clarisse vous permet d’appliquer simplement et efficacement votre protocole RGPD au niveau des données non structurées. Les actions des délégués à la protection des données (DPO) sont ainsi grandement simplifiées. Là encore Clarisse apportera à votre organisation professionnelle de l’efficience et de la sérénité.